PIERRE LORRAIN

Journaliste - écrivain - spécialiste de la Russie

mercredi, 20 mars 2019

Ukraine : Zelensky toujours en tête, Tymochenko devant Porochenko (nouveau sondage)

Surprise : alors qu’on la disait en perte de vitesse, Ioulia Tymochenko (1960-), l’ancien Premier ministre, semble revenir dans la course pour la présidentielle du 31 mars prochain. Selon un sondage réalisé pendant la deuxième semaine de mars, elle obtiendrait 18,8 % des intentions de vote si l’élection avait lieu maintenant, contre 17,4 % pour le président sortant, Petro Porochenko (1965-). En revanche, l’acteur Volodymyr Zelensky (1978-) serait toujours en tête avec 24,9 %  (Interfax-Ukraine, 19 mars 2019).

Assez loin derrière ces trois personnalités, viennent deux autres candidats. Le quatrième, Iouri Boïko (1958-), ancien ministre, obtiendrait 10,2 %. Il est le chef du Bloc d’opposition, pro-russe, qui s’est uni en novembre dernier avec la formation « Pour la vie » de manière à former le parti « Plateforme d’opposition – Pour la vie » en vue de l’élection présidentielle.

L’électorat pro-russe, qui constitue l’essentiel du potentiel de Boïko, est inférieur à ce qu’il pourrait être puisqu’une grande partie des régions de Donetsk et de Lougansk est sous contrôle autonomiste et quelque 3,5 millions de personnes ne participeront pas au scrutin. Il en va évidemment de même pour les 2,3 millions d’habitants de Crimée et de Sébastopol qui constituaient une part non négligeable de l’électorat des partis pro-russes en Ukraine et qui font partie de la Fédération de Russie depuis 2014.

Quant au cinquième candidat, Anatoli Hrytsenko (1957-), ancien ministre de la Défense et leader du parti « Position civique », profondément antirusse, il obtiendrait 9,4 %.

Au second tour, Zelensky l’emporterait avec une marge importante face aux autres candidats : 39 % contre 19 % face à Porochenko, 35 % contre 22 % face à Tymochenko et 34 % contre 26 % face à Hrytsenko qui, curieusement, ferait mieux que les deux autres. S’ils devaient être opposés l’un à l’autre, Tymochenko l’emporterait contre Porochenko (28 % à 19 %). Ces résultats limités s’expliquent par le fait qu’un votant sur six n’a pas encore fait son choix.

En ce qui concerne la détestation maximale, Porochenko emporte largement la palme : près de la moitié des sondés déclarent qu’ils ne voteront pas pour lui quelles que soient les circonstances. Le pourcentage tombe à 30 % pour Tymochenko et à 12 % pour Zelensky.

Ce dernier réalise ses meilleurs résultats dans les régions du sud-est et du centre du pays ; Tymochenko et Porochenko, dans le centre et l’ouest. La popularité de Zelensky est importante auprès de la population urbaine, des jeunes et des personnes d’âge moyen. Tymochenko attire l’électorat des villages, des personnes plus âgées et des femmes.

L’étude a été réalisée du 9 au 15 mars par le groupe sociologique « Reïtyng » (« Rating ») auprès d’un panel de 2 500 personnes en âge de voter interrogées face à face. La marge d’erreur est inférieure à 2 %.

 

Les articles publiés ici sont la propriété exclusive de leur auteur. Toute reproduction sans autorisation est interdite. Seules sont autorisées, conformément à la loi, de courtes citations en mentionnant la source et l’auteur.