PIERRE LORRAIN

Journaliste - écrivain - spécialiste de la Russie

Ce que vous ne lirez pas ailleurs...

Russie : les élections législatives de septembre 2021 peuvent-elles être l’amorce d’un changement politique ?

mardi, 20 juillet 2021

Dans deux mois, le 19 septembre 2021, vont se tenir en Russie les premières élections législatives après l’adoption de la nouvelle mouture de la Constitution, en juillet 2020. Ce scrutin est censé marquer le début d’un processus destiné à changer les pratiques politiques russes et à amorcer une évolution vers l’« après Poutine ».

Si nous écrivons « est censé », c’est que, comme dit le bon mot attribué au physicien Niels Bohr, « la prédiction est un art très compliqué, spécialement quand elle concerne l’avenir ». Il y a, bien entendu, deux réponses possibles à la question posée dans le titre. Un « non » catégorique s’impose à ceux qui tiennent la Russie pour irréformable et voient le régime « dictatorial » de Vladimir Poutine ancré dans la durée jusqu’en 2036 (et même au-delà si une nouvelle réforme constitutionnelle est adoptée entre-temps).

Cependant, si l’on considère que rien n’est immuable et que la Fédération de Russie doit relever les défis d’un monde en constante mutation, force est de constater que les choses doivent bouger et que la réforme de 2020 n’a pas été conçue pour simplement prolonger de deux mandatures (douze ans) la présidence de Vladimir Poutine, mais bien plutôt pour permettre la montée en puissance d’un nouveau système politique pour tenir compte de l’évolution de la société.


En savoir plus...

 

Couvre-feu : on se fait appeler « Arthur »

dimanche, 18 octobre 2020

Pourquoi Arthur ? D’où vient cette expression du langage courant qui évoque la promesse d’un châtiment pour une faute commise. Certes, les jeunes d’aujourd’hui ne l’utilisent plus guère, mais ceux qui ont on plus de, disons, quarante ans ne peuvent que garder le souvenir de l’un ou l’autre de leurs parents levant un doigt aussi sentencieux que menaçant en disant :

— Oh, toi ! Tu vas te faire appeler Arthur !

Même la tournure de la phrase était bizarre : « se faire appeler ». Cela suggérait que le simple fait d’être affublé de ce nom était un sujet d’infamie. Mais qui pouvait être cet Arthur mystérieux dont la simple évocation laissait entendre les pires supplices. Le roi fondateur de la Table ronde et sa fameuse épée Excalibur qui pourfendait les félons ? Le célèbre écrivain Conan Doyle dont le détective fétiche découvrait à coup sûr les mauvaises actions ? Ou une évocation de la fin pathétique de Rimbaud dans l’hospice de Marseille ?


En savoir plus...

 

  •  

    Tous les articles que vous ne lirez pas ailleurs...

    Quelques livres interessants

    Un continent derrière Poutine ? - Anne Nivat
    Vivre avec Poutine - Claude Blanchemaison
    La fin de l’Empire des tsar - Dominic Lieven
    La Russie entre deux mondes - Hélène Carrère d'Encausse
    La maison haute - Anne Nivat
    L'oeil de Moscou - Olivier Ravanello
    Natasha's Dance, a Cultural History of Russia - Orlando Figes
    La tragédie géorgienne, 2003-2008 - Salomé Zourabichvili

    Liens utiles

    Ce qu'ils disent vraiment: 

    Là-bas :

    • Président de la Fédération de Russie (Eng / Ru)
    • Premier ministre de la Fédération de Russie (Eng / Ru)
    • Ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie (Eng / Ru)

     

    Ici :

    • Président de la république (Fra)
    • Ministre des Affaires étrangères (Fra)

     

    De l'autre côté :

    • Président des États-Unis (Eng)
    • Secrétaire d'État (Eng)

     

    Archives Historiques : 

    Archives russes 

    • Archives sur la "Grande Guerre patriotique" 1941-1945 (Ru)